L’e-commerce est en flèche, c’est un fait, et il s’est développé encore plus pendant le confinement. Ce phénomène est accompagné d’un fort changement des comportements d’achat, en faveur du développement durable et de l’e-commerce responsable. Selon la Fevad, en 2019, « 70% des consommateurs se déclarent prêts à privilégier les sites e-commerce qui adoptent des démarches éco-responsables et certains se disent même disposés à payer un peu plus cher pour leur commande.« 

Au-delà d’une tendance vérifiée, c’est une nécessité de changer nos habitudes de consommation, surtout en ligne. Mais pour cela, encore faut-il que les produits soient à portée de ceux qui veulent mieux consommer.

Alors si votre rêve est de vous lancer dans la grande aventure du e-commerce, nous  vous encourageons fortement à vous tourner vers une boutique en ligne responsable et éthique. Voici nos petits tips pour bien démarrer sa vente en ligne de manière écoresponsable et bienveillante.

Choisir des produits écologiques, durables et éco-conçus

Nous avons rédigé tout un article dessus. Car le choix des produits est vraiment LE point le plus important si vous souhaitez réellement développer un e-commerce responsable. 

Les produits que vous rendez accessibles sur le marché forgent votre image, et traduisent votre engagement. Il faudra alors sélectionner avec soin et attention chacun de vos articles. Mais surtout, il faudra prendre le temps de tester les produits et de vous faire votre propre avis avant de le mettre en vente !  #authenticité

Au-delà de la qualité du produit, il faudra choisir une gamme qui vous ressemble, et qui répond à un réel besoin sur le marché. Pour nous, un bon produit c’est celui qui apporte quelque chose de positif et qui est nécessaire ! C’est aussi un article qui est peu distribué (encourageons les petits fournisseurs) et qui vous plaît personnellement.

Comment et pourquoi voudriez-vous vendre un article qui vous est indifférent ou que vous n’utiliseriez pas ? 

Trouver des marques engagées et locales

Avoir un catalogue produits écologique dans son e-commerce, c’est important, mais ajouter à cela des marques engagées, c’est encore mieux. Nous le rappelons souvent : attention au greenwashing ! Certaines entreprises pondent des produits “écoresponsables” pour s’ajuster à la tendance. Même si pour une fois la mode est bonne à suivre, quelques marques ne sont pour autant pas réellement engagées dans l’écoconception (nous ne citerons pas de noms). 

Cependant, nous assistons à une multiplication des initiatives écologiques et solidaires de la part des entreprises. Arrivons-nous à la fin de l’ère du rendement à tout prix ? 

Beaucoup de nouvelles petites marques essaient à leur niveau d’entreprendre des actions écologiques et solidaires : travailler avec un ESAT, reverser une partie de son chiffre d’affaires à une association, n’utiliser que des matières recyclées et recyclables etc… Et ce sont elles qu’il faut encourager ! 

Si vous choisissez des fabricants au plus près de chez vous … c’est encore mieux. Mais dans tous les cas il faudra partir à la pêche à l’information, pour vous assurer que vos partenaires soient véritablement engagés.

Définir son modèle de vente

On vous donne un bref récap de vos possibilités pour l’e-commerce : 

  • E-commerce classique : Vous achetez vos produits en gros et et vous les revendez sur votre boutique en ligne. C’est vous qui les stockez et les distribuez à votre communauté. Ce système vous permettra de personnaliser vos colis, de faire de supers offres et coffrets. Vous êtes maître de votre chaîne logistique et de la qualité de vos produits. Niveau entreprise et relation client c’est vraiment la solution la plus rentable pour vous et vos clients. Mais c’est aussi un modèle qui demande de l’investissement, une bonne organisation et des besoins en fond de roulement.
  • Le dropshipping : Encore très peu développé sur le marché de produits éthiques et écologiques. On vous explique tout dans notre article sur le dropshipping raisonné. Mais pour faire court, c’est un modèle qui vous permet de vendre des produits sur votre boutique sans les avoir en stocks. Le fournisseur enverra les colis pour vous. C’est un modèle peu risqué, qui ne demande pas d’investissement et qui vous délivre de toute gestion logistique. Cependant, les marges sont réduites de moitié -voir plus- et vous ne contrôlez pas la chaîne logistique. C’est un bon système pour tester de nouveaux produits, mais nous vous conseillons par la suite d’acheter vos produits en stocks, ou de n’avoir qu’une partie de votre catalogue en dropshipping. 
  • Click & Collect : Vous souhaitez avoir un e-commerce mais aussi une petite boutique physique ? Encourageons le retour du retail dans nos beaux quartiers. C’est maintenant possible avec le Click & Collect. Proposez sur votre boutique en ligne les produits que vous avez en magasin, mais aussi des produits que vous n’avez pas encore. (Si vos clients adhérent à ces derniers, vous pourrez ensuite les introduire en boutique). Vos clients font leurs emplettes sur votre site, puis il vous suffira de préparer la commande que vos clients viendront chercher à votre magasin. Si le client achètent des produits que vous n’avez pas, soient vous les commander en magasin, soit vous lui adressez les produits manquants directement chez lui. Fastoche ! 🙂

Optez pour la livraison écologique

Si vous avez choisi un modèle d’achat-revente, et que vous gérez vos envois, pensez à optimiser votre chaîne logistique pour être au plus vert ! 

Voici nos quelques idées : proposez la livraison à vélo pour les livraisons près de chez vous, ou le retrait en boutique – bureaux – chez vous. Sinon, proposez le point relais !

Pour les livraisons, choisissez des cartons utilisés ou recyclés, et des papiers et matériaux de récup’ pour “caler” vos produits. Limitez au maximum les packagings superflus.

Un bel exemple de petite boutique en ligne, et d’e-commerce responsable : “Le Comptoir Durable”, Léa gère les envois de sa boutique de manière écolo et zéro déchet !

Pour le stockage, si vous ne pouvez pas stocker chez vous, vous avez la possibilité de sous-louer des espace de stockage vide. Top pour l’optimisation des espaces. Vous pouvez aussi trouver des entrepôts qui permettent la mutualisation logistique. 

Laisser un commentaire